Le crédit d’impôt modifié

Le crédit d’impôt développement durable (CIDD) va être considérablement simplifié pour les dépenses engagées à compter du 1er janvier 2014. Désormais, deux taux (au lieu de dix) seront applicables : 15 % pour des travaux ou équipements réalisés isolément et 25 % pour certaines dépenses réalisés dans le cadre d’un bouquet de travaux.

Le CIDD sera réservé à la résidence principale du contribuables ; les bailleurs ne pourront donc plus en profiter. Le montant pluriannuel des dépenses ouvrant droit à ce crédit d’impôt devrait, en revanche, rester inchangé (par exemple, 8 000 € pour un célibataire et 16 000 € pour un couple marié).

Attention, certains équipements ne bénéficieront plus de l’avantage fiscal. Il s’agit notamment, des panneaux photovoltaïque, des équipements de récupération et de traitements des eaux pluviales, ainsi que des appareils de régulation chauffage.