Les frais d’agence pour les locataires vont être plafonnés

Le gouvernement envisage de modifier les modalités de calcul des honoraires facturés aux locataires par les agents immobiliers. Ces derniers seraient désormais fixés en fonction de la surface du bien et non plus du montant des loyers comme c’est le cas aujourd’hui. Le but étant de faire baisser de 10 % à 50 % les frais supportés par les locataires. Car, les honoraires ont suivi la flambée du montant des loyers, particulièrement sensible dans les zones hypertendues comme Paris, sans pour autant que le service procuré par les agents soit supérieur. Le prix au m² varierait selon les régions. A Paris, et dans quelques communes de la banlieue ouest, les frais d’agence pourraient être facturés 12 euros le m². Ils s’élèveraient à 10 euros le m² dans les grande agglomérations (Lyon, Marseille, Montpellier, Nantes, Lille), et à 8 euros dans le reste de la France. Ces honoraires rémunéreront quatre prestations : états des lieux, rédaction du bail, montage des dossiers, visites. Cette réforme s’inscrit dans le cadre de la loi Alur. Les décrets qui plafonneront les honoraires à payer par les locataires devraient être publiés d’ici à la fin du mois de mars.