Non-remise en cause du déficit foncier

Un bailleur ne peut imputer ses déficits fonciers sur son revenu global que si son logement est loué jusqu’au 31 décembre de la troisième années suivant celle de l’imputation. Si cette condition, importante pour défiscaliser ses loyers, n’est pas remplis, le contribuables s’expose à un redressement fiscal.