Congé pour vendre et prix excessif

Un propriétaire notifie à son locataire un congé pour vendre avec effet au 7 novembre 2012. Le 28 décembre de la même année, il saisit la justice pour obtenir la constatation de la validité du congé et l’expulsion des occupants restés dans le logement. En vain.

Lire la suite