Avantages de la création d’une SCI

  • Liberté d’organisation : les associés peuvent organiser leurs relations dans les statuts comme ils l’entendent (par exemple, concernant l’étendue des pouvoirs du gérant de SCI).
  • Augmentation de la capacité d’achat : seul vous n’auriez pas pu investir dans le bien immobilier convoité ? La SCI permet de résoudre ce problème en réunissant les capitaux de plusieurs personnes. Cela accroît vos possibilités d’investissement et facilite l’obtention de financements externes (notamment les prêts bancaires).
  • Partage des coûts : les charges et les coûts relatifs à la possession de biens immobiliers sont partagés entre les associés.
  • Déduction des charges locatives : il est possible de diminuer le résultat imposable de la SCI en déduisant les charges afférentes à la détention de l’immeuble (frais d’entretien ou frais de réparation par exemple).
  • Faciliter la transmission de patrimoine : Ie fait de détenir des parts sociales de SCI simplifie la transmission de votre patrimoine car vous pouvez céder vos parts sociales, ce qui est plus simple et moins onéreux que de céder directement un immeuble. Vous évitez par exemple une constatation par acte authentique devant un notaire.
  • Fiscalité avantageuse : Vous avez la liberté de choisir le régime d’imposition des bénéfices de votre SCI (impôt sur le revenu ou impôt sur les sociétés). Vous pouvez donc ajuster le type d’imposition en fonction de votre situation personnelle.

Inconvénients de la création d’une SCI

  • Un nombre minimum d’associés : créer une SCI requiert au minimum 2 associés de SCI (particulier ou société).
  • Les formalités de création : comme pour toute société, les démarches de création d’une SCI sont relativement lourdes et peuvent s’avérer complexes.
  • Responsabilité illimitée : contrairement aux autres formes sociétaires, les associés de la SCI seront responsables des dettes de la SCI sur leur patrimoine personnel. Par exemple, si la SCI ne peut pas rembourser le prêt bancaire, ce sont les associés qui seront responsables proportionnellement à leur pourcentage de détention du capital social.
  • Limitation du champ de l’activité : une SCI doit uniquement servir à gérer les biens achetés. Vous ne pouvez pas utiliser cette forme de société pour faire de l’achat-revente de biens immobiliers. Si cette dernière activité vous intéresse, renseignez vous plutôt sur comment devenir marchand de biens immobiliers.

Vous connaissez désormais l’essentiel des avantages et des inconvénients de la SCI. Si vous pensez que ce statut convient à votre projet d’investissement et de gestion de biens immobiliers, alors n’hésitez plus et créez votre SCI en ligne !

Source – Capital.fr