Trop de particuliers créent des SCI sans trop savoir pourquoi. Stéphane Desquartiers, président de La Maison de l’investisseur revient sur les avantages mais aussi les limites de cet outil d’ingénierie matrimoniale.

Plus d’1 million de sociétés civiles immobilières (SCI) sont immatriculées en France… Sachant que beaucoup ont plusieurs biens à leur actif, des millions de logements sont détenus via des SCI.

Beaucoup d’investisseurs créent des SCI sans savoir pourquoi, parce que leur comptable leur à dit que «c’était mieux». Mais une SCI impose des dépenses (pour la création, les changements de siège social, etc.) des déclarations et des devoirs supplémentaires et peut se révéler un véritable piège en vous supprimant l’accès a certains régimes fiscaux attrayants. Tour d’horizon des avantages et des contraintes.

Atouts des SCI

1 – Vous cumulez les capacités de financement entre associés et pouvez réaliser des investissements plus importants (immeuble, bureaux), ce qui permet de mutualiser les travaux, et les absences de locataires.

Attention, en règle générale la banque va exiger que chaque associé soit «caution» sur la totalité de l’emprunt. Bref, mieux vaut ne s’associer qu’avec des personnes dotées de garanties financières solides.

Source – Le Revenu